• L'équipe du MAJ

Annonce du thème 23 – Superposition


La superposition est l’action de disposer deux ou plusieurs choses l’une par-dessus ou sur l’autre. En géométrie, la superposition de deux figures vise à démontrer leur équivalence ou leur coïncidence parfaite. Par extension, on superpose deux concepts pour signifier leur accumulation, ou leur correspondance. La superposition d’idées ou d’éléments peut camoufler ou révéler : dans les deux cas, en résulte la lecture de deux ou plusieurs éléments ensemble, l’un à travers l’autre.


Ce mois-ci sur Musée en quarantaine, nous vous proposons de réfléchir à la superposition en tant que stratégie conceptuelle et technique. Ce thème nous a été inspiré par une exposition en cours au Musée. Dans son exposition Somebody Nobody Was… [Quelqu’un que personne n’était…], l’artiste kaska dena Joseph Tisiga use autant de la superposition de récits que de la superposition d’objets. Dans la série No Home in Scorched Earth [Sans racines sur la terre brûlée], par exemple, il retouche à l’aquarelle des photographies de grand format imprimées sur bois, qu’il recouvre ensuite de pellicule plastique destinée à l’emballage. Les images documentent une performance de Tisiga pendant laquelle il fait référence à sa propre identité mixte ainsi qu’à celle d’un personnage intriguant et controversé, l’Anglais Archibald Stansfeld Belaney (1888-1938). Mieux connu sous le nom de Grey Owl, cet environnementaliste avant la lettre a immigré au Canada à l’âge de 17 ans, s’est forgé un héritage écossais et autochtone, et a poursuivi une carrière de conférencier et d’auteur à succès.


Vue d’installation, Joseph Tisiga, Somebody Nobody Was…, Musée d’art de Joliette, 2020.

Série No Home in Scorched Earth (détail), 2014-2019. Photos : Paul Litherland



Dans sa série The Benevolence of Nomadic Ancestors: 3 Masks, 3 Maps, 2 Camps [La bienveillance des ancêtres nomades : 3 masques, 3 cartes, 2 camps], Tisiga imagine à quoi ressembleraient les traces visuelles d’une vie sur un territoire, d’une culture qui ne s’est transmise qu’oralement. Dans ces tableaux tridimensionnels, ou ces sculptures murales, il y arrive par l’assemblage et la superposition d’éléments hétéroclites comme des vêtements, des outils, des mégots de cigarettes en céramique et du gazon synthétique.

Vue d’installation, Joseph Tisiga. Somebody Nobody Was…, Musée d’art de Joliette, 2020. Série The Benevolence of Nomadic Ancestors: 3 Masks, 3 Maps, 2 Camps (détail), 2019. Photos : Paul Litherland



👉 Dans le cadre du présent appel à créations, nous vous invitons à considérer la superposition comme une technique et comme une stratégie de réflexion. Quels objets de votre quotidien se superposent parfaitement l’un sur l’autre? Connaissez-vous un artiste qui travaille le collage? Qu’arrive-t-il lorsqu’on superpose deux médiums, par exemple, de la sculpture et de la photographie? Ou deux gélatines de différentes couleurs? Comment décrire l’effet d’un cadavre exquis? L’Histoire avec un grand H n’est-elle que la superposition d’histoires, h minuscule? Est-ce que l’accumulation pour vous constitue une joie ou une angoisse? Les couches de sens pour vous sont-elles des choses à creuser? à éplucher? à aplatir?



À venir ce mois-ci :

Un atelier en ligne en compagnie de l’artiste Monique Régimbald-Zeiber est proposé aux 20 premières personnes qui s’y inscriront.

Anne-Marie St-Jean Aubre, conservatrice de l’art contemporain, nous parlera de la stratégie de superposition adoptée par Martin Désilets dans son récent travail photographique.

➔ Nathalie Galego, adjointe aux collections, nous parlera de différents collages dans notre collection.

Comme toujours, le département de l’éducation vous prépare une activité « spécial famille »

Plusieurs autres surprises seront au rendez-vous sur le blogue pour souligner le 1er anniversaire de Musée en quarantaine, dont le troisième épisode de la nouvelle série de balados Spécialiste en la matière !


Restez à l’affût !


Cet article a été écrit par Charlotte Lalou Rousseau, adjointe à la conservation de l'art contemporain, Musée d'art de Joliette.



POUR PARTICIPER À MUSÉE EN QUARANTAINE

Vous avez jusqu'au vendredi 30 avril à midi pour nous envoyer vos créations artistiques inspirées du thème du mois. L’exposition sera en ligne le jeudi 6 mai 2021.


Cliquez ici pour savoir comment participer.


Posts récents

Voir tout