• L'équipe du MAJ

Annonce du thème 31 – Cadavre exquis

Cadavre exquis... ce jeu autant visuel que littéraire est passé dans le langage courant.

Une première participante commence le dessin, plie la feuille pour le dissimuler tout en laissant dépasser quelques lignes auxquelles le prochain participant pourra s’accrocher, et ainsi de suite.


Du côté littéraire, on applique la même recette avec des bouts de phrase. En résulte ce qu’on appelle un cadavre exquis (ou un phoque défriché, ou un alexandrin amputé).


L’exercice, issu du mouvement artistique surréaliste, crée des unions fortuites, des décalages surprenants, des étrangetés familières qui libèrent le sens des images et des mots. De plus, la rencontre grâce à laquelle le cadavre exquis est possible nous aide potentiellement à percevoir des facettes de nous-mêmes qui nous étaient jusque-là inconnues, éclairées maintenant par le regard de l’autre.


Constellation, des Impatients, vues de l’exposition au Musée d’art de Joliette, 2021. Photos : Romain Guilbault


André Breton, artiste et auteur que l’on surnomme le père du surréalisme, était du groupe ayant créé en 1925 le premier d’une longue série de cadavres exquis : Le cadavre exquis boira le vin nouveau.


« Ce qui nous a, en effet, exaltés dans ces productions, c'est la certitude que, vaille que vaille, elles portent la marque de ce qui ne peut être engendré par un seul cerveau et qu'elles sont douées, à un beaucoup plus haut degré, du pouvoir de dérive dont la poésie ne saurait faire trop de cas. Avec le Cadavre exquis on a disposé - enfin - d'un moyen infaillible de mettre l'esprit critique en vacance et de pleinement libérer l'activité métaphorique de l'esprit. »

André Breton (Le surréalisme et la peinture, Nouvelle édition revue et corrigée, 1928-1965, Paris, Gallimard, 1965).


Constellation, des Impatients, vues de l’exposition au Musée d’art de Joliette, 2021. Photos : Romain Guilbault


La thématique de décembre sur Musée en quarantaine nous a été inspirée par l’exposition de la collection des Impatients, présentée au Musée jusqu’au 9 janvier prochain, intitulée Constellations. La mission de l’organisme Les Impatients est de venir en aide aux personnes ayant des problèmes de santé mentale par le biais de l’expression artistique. Tel qu’expliqué dans le texte proposé par le département de l’Éducation ce mois-ci, les Impatients sont appelés ainsi « car on ne les considère pas comme des patient·e·s, mais comme des créateur·trice·s impatient·e·s de guérir, de développer leur art et de retrouver un rôle dans la société lorsqu’ils ou elles iront mieux. » L’organisme collectionne les œuvres produites par les participant.e.s à ses ateliers aux quatre coins du Québec. L’exposition comprend également une œuvre collective à laquelle le public est invité à contribuer, ce qui met de l’avant l’importance de la communauté lorsqu’il s’agit d’enjeux relatifs à la santé mentale.


Constellation, des Impatients, vues de l’exposition au Musée d’art de Joliette, 2021. Photos : Romain Guilbault


👉 Dans le cadre du présent appel à créations, nous vous invitons à considérer le cadavre exquis sous toutes ses formes, textuelles ou visuelles. Connaissez-vous des auteurs ou des tableaux surréalistes ? Quelle est votre œuvre surréaliste préférée ? Qu’est-ce que la juxtaposition d’éléments opposés provoque chez vous ? L’embarras ? L’émerveillement ? Le dédain ? L’incompréhension ? Est-ce que l’art vous apprend des choses sur vous ? Faites-vous de la création collective ? Pourquoi ne pas explorer ces idées avec un correspondant ? Par texto avec vos vieux amis que vous ne voyez plus si souvent ? Vos enfants, vos parents ? En dessin ? En photocollage ? Amusez-vous à créer un récit en juxtaposant à l’aveugle des images et/ou des mots tirés de sources différentes.


Restez à l’affût pour connaître le contenu proposé sur le blogue tout au long du mois de décembre.

  • Comme toujours, le département de l’éducation vous prépare une activité « spécial famille » !

  • Et plusieurs autres surprises seront au rendez-vous sur le blogue, dont une invitation à participer à un cadavre exquis par correspondance !


Bonne création !


Cet article a été écrit par Charlotte Lalou Rousseau, conservatrice adjointe de l'art contemporain, Musée d'art de Joliette.


POUR PARTICIPER À MUSÉE EN QUARANTAINE

Vous avez jusqu'au vendredi 31 décembre à midi pour nous envoyer vos créations artistiques inspirées du thème du mois. L’exposition sera en ligne le jeudi 6 janvier 2022.

Cliquez ici pour savoir comment participer.

160 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout