• L'équipe du MAJ

Inversion équilibrée – spécial famille - (thème 39)


Chaque mois, le département de l’éducation propose aux enfants de 7 à 12 ans de réunir leur famille pour explorer le contenu d’un article, créer et s’amuser!


Toute la famille est invitée à participer et à échanger. Il n’y a pas de bonnes ou mauvaises réponses. D’ailleurs, on a le droit de ne pas être d’accord, mais il faut expliquer son point de vue et surtout écouter celui des autres.


Réfléchissons ensemble

  • Qu’est-ce que l’équilibre?

  • Quel effet l’équilibre et le déséquilibre ont-ils sur nous?

  • De quelles façons peut-on jouer avec l’équilibre?

  • Comment peut-on utiliser l’équilibre et la gravité en art?


Découvrons la thématique


L’équilibre est un concept facile à imaginer, mais un peu plus complexe à définir. En général, on pense à quelqu’un qui se tient debout sur une jambe et on se dit « Voilà! C’est ça, l’équilibre! » Toutefois, l’équilibre, ça ne veut pas dire que quelqu’un ou quelque chose ne tombe pas, mais plutôt que ce quelqu’un ou ce quelque chose reste stable. Cela veut dire que même se tenir sur ses deux jambes, c’est de l’équilibre, parce que dans ce cas, on est stable.


Sauf que parfois, même quelque chose qui semble être stable peut perdre cette stabilité, et tomber. Si c’est si facile d’être en équilibre, pourquoi est-ce que certaines choses peuvent perdre cet équilibre? C’est parce qu’il existe une force qui travaille constamment contre l’équilibre : la gravité.


La gravité, tu en as peut-être déjà entendu parler dans tes cours de science, c’est une théorie qui a été élaborée par Isaac Newton et qui dit qu’il existe une force qui fait tomber les objets au sol. C’est pour ça que, quand on saute, on retombe, et cela, sans effort, alors qu’il faut faire un effort pour sauter.


À cause de la gravité, quand on construit quelque chose, que ce soit un édifice ou une œuvre d’art, il faut prendre en considération qu’une force essaie de tout tirer vers le sol, de tout faire tomber. Donc, il faut trouver des solutions pour que la structure soit assez solide ou ait assez d’appuis pour rester stable, et défier ainsi la gravité.


Parfois, on veut que quelque chose ait l’air de tomber, mais tout en restant suffisamment stable pour ne pas s’écraser au sol! C’est ce que nous recherchons particulièrement avec les luminaires dans une maison, comme un lustre. On peut aussi penser à un hamac. Dans ces situations, on empêche simplement ces objets de tomber en les fixant au plafond, mais on est content.e qu’ils soient tirés vers le sol par la force de gravité.


Donc, il existe des stratégies pour déjouer la gravité. Toutefois, puisque nous sommes habitué.e.s à voir du premier coup d’œil ces stratégies, on ressent un peu d’inconfort et même du vertige, parfois, quand on voit un objet lourd en déséquilibre qui ne tombe pas, et ce, sans qu’il y ait l’utilisation apparente de moyens techniques pour l’empêcher de s’effondrer. L’œuvre Floting Stone (Pierre flottante) de Smaban Abbas, au Caire en Égypte, en est un bon exemple.



L’artiste joue avec l’équilibre et la gravité, puisqu’une des pierres semble être une ancre pour empêcher l’autre pierre de s’envoler. On dirait presque que si l’on détachait la corde, la pierre du dessus tomberait dans le ciel.


C’est précisément de cette façon que l’on peut utiliser l’équilibre dans l’art, pour créer un effet qui défie la gravité.


Regardons l’œuvre suivante


La fuite, Samuel Roy-Bois, bois, carpette récupérée, objets et cloison sèche, 2010


  • Quels sentiments t’inspire cette œuvre?

  • Est-ce que tu as l’impression que quelque chose cloche dans cette installation?

  • Est-ce que cette œuvre semble être en équilibre?

  • Les éléments du décor sont assez ordinaires, qu’est-ce qui fait de cette installation une œuvre d’art?

  • Quel message ou quel sentiment l’artiste essaie-t-il de véhiculer dans cette œuvre?


Apprenons sur l’artiste


  • Samuel Roy-Bois a obtenu un baccalauréat en beaux-arts à l’Université Laval en 1996 et une maîtrise en beaux-arts à l’Université Concordia en 2001;

  • Il a présenté 19 expositions solo et participé à autant de collectifs, le tout entre 2006 et 2019;

  • Ses spécialités sont la sculpture 3D et les installations;

  • Il aime utiliser l’art pour forcer l’observateur à percevoir un autre point de vue sur la réalité;

  • Il préfère utiliser des objets du quotidien dans ses œuvres;

  • Samuel Roy-Bois a gagné de nombreux prix pour ces œuvres.


Faisons des liens


Par cette œuvre, l’artiste :

1. Nous confronte à une autre vision d’objets du quotidien;

2. Utilise l’équilibre pour déséquilibrer l’observateur;

3. Force l’observateur à changer ses repères.


Cela nous amène à réfléchir :

1. Aux choses que l’on tient pour acquis[GB6] es, qui semblent aussi constantes que la gravité;

2. À ce qui se cache derrière ce qu’on voit;

3. À la fragilité des certitudes.


Amusons-nous

Nous te proposons ici deux mini-ateliers pour jouer avec l’équilibre et sa perception :


Tomber vers le ciel

Le but de cette activité est de tourner une vidéo dans laquelle quelqu’un ou un objet semble s’envoler vers le ciel!


Matériel nécessaire :

  • Caméra;

  • Logiciels d’édition vidéo (nous t’en proposons trois : ReversaVideo pour Android et IOS, Youcut Video Editor pour Android, Video Cut Video Editor pour IOS. Mais si tu connais déjà un logiciel qui permet de mettre d’inverser le déroulement des vidéos et de les raccourcir, tu peux l’utiliser);

  • Matelas ou coussin.


Étapes à suivre :

1. D’abord, place un matelas ou un coussin quelque part à l’extérieur de la maison (ça pourrait être aussi à l’intérieur, mais l’effet sera plus réussi si c’est fait à l’extérieur);

2. Place la caméra sur le coussin de façon à ce qu’elle vise le ciel et commence à filmer;

3. Laisse-toi tomber ou laisse tomber un objet sur la caméra. Fais bien attention à ne pas briser la caméra ou te faire mal!

4. Tu peux réessayer plusieurs fois jusqu’à ce que tu sois satisfait·e du résultat. Et amuse-toi! Tu peux prendre une drôle de mimique, tu peux aussi faire tomber quelque chose avec toi… Personnalise ta vidéo!

5. Arrête la caméra et utilise l’application ReversaVideo pour inverser le déroulement de la vidéo. Ça devrait donner l’impression que, peu importe ce que tu laisses tomber, cela s’envole vers le ciel;

6. Enregistre la vidéo inversée et utilise Youcut ou Cut Video pour couper la partie après ta chute ainsi que la partie avant;

7. Quand tu es satisfait·e, enregistre la vidéo et envoie-nous-la!


Exemple de résultat :




La doudou volante

Le but de cet atelier est de donner l’impression qu’un tissu, une pellicule de plastique [GB9] ou une grande feuille de papier s’envole dans le ciel.


Matériel nécessaire :

  • Une doudou mince, une couverture mince, une pellicule de plastique opaque, une grande feuille de papier (au choix);

  • Un rouleau de broche (fil de fer);

  • Une pince (pour pouvoir couper la broche);

  • Des épingles à couche;

  • Du ruban adhésif (assez épais).

Étapes à suivre :

1. Choisis le type de matériel avec lequel tu veux travailler : tissu, papier, plastique. Tu peux aussi essayer de t’amuser avec deux types de matériel à la fois (tissu et papier, tissu et plastique, etc.), mais les surfaces souples utilisées doivent être plus grandes que des lingettes ou des feuilles de papier d’imprimante;


2. Tiens la ou les deux surfaces souples que tu veux utiliser par un coin (ce sera le coin C; souviens-toi bien duquel il s’agit) et observe la façon dont elles réagissent en étant suspendues (si tu as choisi du papier, tu peux le froisser ou le laisser tel quel). Regarde où les surfaces plient, comment elles ondulent, ça va t’aider pour la suite;


3. Maintenant, tu dois construire une armature avec de la broche. Pour ce faire, commence par dérouler la broche sur une longueur correspondant à deux fois celle d’un des côtés (à partir du coin C) de la surface souple avec laquelle tu travailles. Prends garde, cependant, de ne pas couper la broche en deux, ton armature sera plus solide si elle est faite d’un seul morceau de fil de fer;



4. Plie en deux la longueur de broche que tu as déroulée et torsade-la pour faire une tige plus solide;


5. Repense aux plis que tu avais observés plus tôt et répète les étapes 3 et 4, mais en ajustant la longueur de la broche à celle de chacune des arrêtes formées par les plis, ce qui correspond ici à la deuxième et troisième ligne rouge dans l’image ci-dessous :


6. Le but est de créer une armature qui permette de reproduire la forme que la surface souple prenait lorsque tu la tenais suspendue par le point C (voir l’étape 2). Au minimum, pour que ça fonctionne, il faut faire trois tiges en répétant les étapes 3 et 4 (voir les lignes en vert dans l’image ci-dessus), mais le résultat serait encore plus réussi avec cinq tiges;


7. Positionne les tiges de ton armature de façon à reproduire les arrêtes des plis. Pense à un parapluie fermé;



8. Lorsque les tiges de l’armature sont bien positionnées, utilise du ruban adhésif pour tenir en place le sommet (le point de jonction) de ton armature, comme ceci :



9. Il est enfin temps de fixer l’armature à ta surface souple! Utilise une épingle à couche pour fixer le sommet de l’armature au coin C;


10. Fixe ensuite les extrémités de chacune des tiges qui forment ton armature aux autres coins et côtés de ta surface souple de façon à reproduire les plis observés à l’étape 2. Si tu as décidé de relever le défi et de travailler avec deux types de matériel, tu peux soit tout fixer ensemble, soit faire deux armatures;


11. Lorsque c’est fait, tiens ta structure par le coin C, comme à l’étape 2. La position, les plis et les ondulations devraient être semblables à ce que tu avais observé sur ta surface souple à cette étape;


12. Tiens maintenant ta structure à l’envers (tu tiens encore le coin C, mais cette fois, celui-ci se retrouve en bas de ta structure au lieu d’être en haut), les plis et les ondulations devraient rester en place;


13. Ajuste les plis et ondulations si nécessaire;


14. Fais-nous parvenir une photo de toi qui empêche ton tissu, ton plastique et/ou ton papier de s’envoler!




Concluons la discussion

Maintenant que tu as lu, observé, appris et exploré, est-ce que tu as changé d’idée? Ou bien, peux-tu compléter ta réflexion de tantôt?

  • Qu’est-ce que l’équilibre?

  • Quel effet l’équilibre et le déséquilibre ont-ils sur nous?

  • De quelles façons peut-on jouer avec l’équilibre?

  • Comment peut-on utiliser l’équilibre et la gravité en art?


N'oublie pas de prendre de jolies photos de ton installation. Et n’hésite pas à nous les faire parvenir à quarantaine@museejoliette.org afin que nous les incluions dans notre prochaine exposition en ligne. 🤩



Ce texte a été rédigé par Raïssah Kunzle, pigiste et occasionnelle animatrice d’activités pour le Musée d’art de Joliette.


--------------------------------------------------------


LIRE TOUS LES ARTICLES SPÉCIAL FAMILLE.


POUR PARTICIPER À MUSÉE EN QUARANTAINE


Vous avez jusqu’au mercredi 31 août pour nous envoyer vos créations artistiques inspirées du thème du mois. L’exposition sera en ligne le jeudi 8 septembre.


Cliquez ici pour savoir comment participer.



13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout