• L'équipe du MAJ

Matérialise ce que tu ne vois pas – spécial famille - (thème 38)


Chaque mois, le département de l’éducation propose aux enfants de 7 à 12 ans de réunir leur famille pour explorer le contenu d’un article, créer et s’amuser!


Ce mois-ci, nous allons discuter de la matérialité du son et de son utilisation en art contemporain.


Toute la famille est invitée à participer et à échanger. Il n’y a pas de bonnes ou mauvaises réponses. D’ailleurs, on a le droit de ne pas être d’accord, mais il faut expliquer son point de vue et surtout écouter celui des autres.


Réfléchissons ensemble

  • D’après tes connaissances, qu’est-ce qu’un son?

  • Se pourrait-il que le son ait des propriétés physiques semblables à celles d’une force? Et est-ce que c’est vrai de dire que les sons ont des couleurs?


Découvrons la thématique


Comment ça fonctionne, les sons?


Qu’est-ce qu'un son, exactement? Scientifiquement parlant, le son est une onde qui bouge comme une vague. Mais, s’il s’agit uniquement du mouvement d’une ou plusieurs ondes, qu’est-ce qui nous permet de l’entendre? En fait, tu entends les sons grâce à une membrane très mince appelée tympan, logée à l’intérieur de ton oreille et qui agit comme un minuscule trampoline. Quand le son rebondit sur le tympan, il est acheminé à d’autres parties minuscules de ton oreille qui transforment les ondes sonores en signaux pour que ton cerveau puisse identifier ce que tu entends.


L’environnement change-t-il notre perception et notre écoute?


Maintenant que tu sais comment tu entends le monde qui t'entoure, tu comprends que les ondes sonores sont des mouvements qui se déplacent dans l’air. Cependant, il y a d’autres éléments très intéressants à connaître sur ce sujet. Par exemple, les sons ne sont pas tous identiques, il y en a qui sont très puissants et d’autres, beaucoup moins. Cette différence de force est ce que l’on nomme « intensité acoustique ». De plus, la vitesse du son change selon la température et la pression du lieu où il est émis. Quand tu entends deux objets se heurter entre eux, tu entends un son qui se produit presque automatiquement. Pourquoi? Parce que les ondes sonores n’ont pas de difficulté à se diffuser dans l’air. En revanche, imagine que tu te retrouves la tête immergée dans l’eau et que ce sont les deux mêmes objets qui se cognent à nouveau. Il aura un laps de temps plus long avant que tu entendes le son de la collision et il sera étouffé parce que l’eau, plus dense et plus lourde que l’air, ralentit le mouvement des ondes sonores.



Et si certaines personnes entendaient et sentaient des couleurs!


Jusqu’à maintenant, tu as appris que les sons sont invisibles, mais aussi qu’ils ont une force physique, car sans celle-ci, on ne pourrait pas les entendre! Par contre, imagine que tu entendes une note de musique et qu’automatiquement, ton cerveau pense à une couleur. Cela voudrait dire que les sons ne sont pas toujours invisibles, puisqu’ils peuvent parfois être perçus colorés. Ou encore, imagine que tu entendes le son d’un violon et que, subitement, tu perçoives une odeur d’orange. Le son du violon dégage-t-il vraiment l’odeur d’une orange ou est-ce ton cerveau qui te joue un tour? Eh bien, il existe réellement un phénomène où certaines personnes perçoivent des couleurs, goûtent des saveurs et sentent des odeurs fantômes en entendant des sons! Ce phénomène se nomme la synesthésie des sens et plusieurs pensent que les personnes ayant ce don posséderaient un sixième sens. Malheureusement, il n’y a que très peu de personnes pour qui ce phénomène soit naturel. Seulement d'1 à 4 % de la population possède ce don. Par contre, ce qui est très intéressant, c’est qu’une majorité de ces personnes sont des artistes.


Le son pourrait donc avoir une matérialité et il va de soi que celle-ci puisse être exploitée comme un médium de création, surtout en art contemporain. On peut s’en servir pour créer des pièces musicales, mais aussi pour partager un message sonore en utilisant des bruits, des couleurs et même des odeurs.


Regardons l’œuvre suivante


Kevin Schmidt, How to Make an Off-Grid Hydroelectric Light Show , 2018, vidéo 2 canaux, machine à laver à entraînement direct, tuyau, câbles, batterie, onduleur, synthétiseur modulaire, lumières, ensemble de vidéos pédagogiques sur YouTube, dimensions variables. Vue d'installation, We Are the Robots , Vancouver Art Gallery, Vancouver, 2018.



Observons les détails :


Que reconnais-tu dans l’image? Selon toi, s’agit-il d’une véritable photographie, ou d’un montage?

  • Quels sont les objets présents dans le paysage?

  • Quels types de sons ces objets produisent-il ? Où la photo a-t-elle été prise? Quelles sont les caractéristiques de ce lieu? Est-ce un lieu naturel? Un lieu intact? Pourquoi?

  • Comment l’installation est-elle présentée au public? Faut-il aller sur place, dans la forêt, pour regarder l’œuvre d’art? Est-ce simplement une photographie que l’on observe à l’intérieur d’un musée?


Apprenons sur l’artiste :


  • Kevin Schmidt est né en 1972 à Ottawa;

  • C’est un artiste contemporain qui travaille à la fois à Vancouver, au Canada, et à Berlin, en Allemagne;

  • Il a obtenu son baccalauréat en beaux-arts à l’Emily Carr Institute of Art and Design de Vancouver, en 1997;

  • Il travaille principalement la sculpture et les installations multimédias;

  • Ses installations sont souvent construites à l’aide de connaissances reliées au monde du théâtre (ex. : le type d’éclairage);

  • Ses œuvres revisitent différents sujets politiques tels que le capitalisme et les enjeux reliés à l’environnement;


Finalement, il juge intéressant de questionner la place qu’on donne aux choses « faites maison » et réalisées à partir de connaissances faciles d’accès sur Internet. Sa pratique artistique s’inscrit dans le fameux mouvement culturel DIY (Do It Yourself) - traduit par « fait main ».


Faisons des liens :

L’artiste :

  • a créé une œuvre vidéo à partir d’une installation sculpturale où il a converti une machine à laver en générateur hydroélectrique qui alimente un spectacle sons et lumières en pleine nature;

  • a choisi un lieu où l’activité forestière a détruit la faune et la flore, pour créer son installation;

  • a documenté la fabrication du générateur hydroélectrique à l'aide de plusieurs vidéos qu'il a rendues accessibles sur internet.


Cela nous amène à réfléchir au fait que :

  • le choix du lieu où on installe une œuvre d’art a un impact sur le message que l’on tente de transmettre;

  • l'artiste s’inspire de vidéos trouvées en ligne pour créer ses œuvres et contribue à alimenter le partage du savoir en diffusant lui aussi des tutoriels;

  • l’artiste a créé une mise en scène en pleine nature qui exploite les sons et la lumière;

  • des sons peuvent être suggérés par la lumière et l’ambiance que l’on retrouve dans une image.


Amusons-nous : conçois une œuvre sonore silencieuse!


Étapes :


1) Rassemble ton matériel!

Pour cet atelier, nous allons travailler à l’aide de la photographie! Tu auras besoin :

  • d’objets recyclés;

  • d’objets qui proviennent de chez toi (ex. : des jouets, des outils, etc.);

  • d’un téléphone ou une tablette pour prendre des photos!


2) Avant de te lancer dans ta création, réfléchis à un sujet dont tu aimerais parler et pose-toi ces questions :

  • Ta photographie sera-t-elle humoristique? Ou bien engagée, comme l’œuvre How to Make an Off-Grid Hydroelectric Light Show de l’artiste Kevin Schmidt (ci-haut)? Ta photographie pourrait aussi être du genre expérimental; ce qui veut dire que tu feras des essais au hasard.

  • Où feras-tu ta photographie? Dans une voiture? Dans ton jardin? Dans un parc? Peu importe le lieu où tu travailleras, dis-toi que cela aura un impact sur le message de ton œuvre.

  • Quels objets utiliseras-tu? Quels sons associeras-tu à tes objets?

  • Quels sons pourrait-on croire entendre lorsqu’on regardera ton image? Des sons doux comme le scintillement d’une clochette ou alors des sons forts et graves?

  • Comment suggéreras-tu les sons qu’on entendra dans ton image? Repense à la synesthésie des sens et à l’association des sons aux couleurs, aux odeurs, etc.

  • Quels bruits trouves-tu curieux? Quels sons aimerais-tu reproduire?


3) Pour faire une photographie, je te suggère d’utiliser une caméra de téléphone ou celle d’une tablette électronique. Cependant, si tu as accès à une caméra analogique chez toi, n’hésite pas à t’en servir.

  • Il y a des avantages liés aux deux types de caméras. Les caméras des téléphones sont très faciles à utiliser et on peut aisément changer les filtres de couleurs, puis fixer notre point focal (l’endroit que l’on vise lorsqu’on prend une photo), etc.

  • Les appareils photo analogiques sont plus complexes à utiliser et beaucoup plus fragiles. Par contre, ce type de caméra te permet de mieux travailler tes images en grand format sur des programmes prévus à cet effet, tels que Photoshop, Affinity photo ou encore GIMP.


4) Prends plusieurs photographies de ton œuvre en variant la disposition de tes objets.

  • Petite astuce : la répétition des objets peut donner un rythme à ton image, comme un tempo. Plus il y a de formes, de lignes ou d’objets qui se répètent et plus cette répétition est rapprochée, plus ton image donnera l’impression d’avoir une forte intensité acoustique.


À toi de jouer maintenant!


Noémie Lafleur, Sans titre, 2022. Photographie.


Maintenant que ta famille et toi avez réfléchi, observé, discuté et même créé, peux-tu répondre aux questions suivantes?


  • Est-ce que le son est matériel?

  • Est-ce qu’on peut voir des bruits?

  • Comment nos sens perçoivent-ils les sons?

  • Comment peux-tu travailler les sons en art?

  • Quelles sont les techniques que tu as découvertes pour suggérer des bruits dans ta photographie?


N'oublie pas de prendre de jolies photos de ton installation. Et n’hésite pas à nous les faire parvenir à quarantaine@museejoliette.org afin que nous les incluions dans notre prochaine exposition en ligne. 🤩

Ce texte a été rédigé par Noémie Lafleur, collaboratrice du MAJ.


--------------------------------------------------------


LIRE TOUS LES ARTICLES SPÉCIAL FAMILLE.


POUR PARTICIPER À MUSÉE EN QUARANTAINE

Vous avez jusqu’au dimanche 31 juillet pour nous envoyer vos créations artistiques inspirées du thème du mois. L’exposition sera en ligne le jeudi 4 août.


Cliquez ici pour savoir comment participer.

20 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout