• L'équipe du MAJ

Semaine 12 – Jeu-questionnaire «qui sont-elles?» (spécial famille)

Thème de la semaine : la marge


Cette semaine, le Musée propose un jeu s’adressant aux 7 à 12 ans pour découvrir les femmes artistes canadiennes. Voici une occasion de vous réunir en famille pour discuter de la thématique « En marge ».


Selon toi, que veut dire « En marge »?

On pourrait changer le terme « en marge » pour « mis de côté ».

Alors dans un musée d’art, quels sont les individus qui sont mis de côté?

- Les malvoyants, les malentendants, les personnes à faible revenu et bien d’autres encore!

- Heureusement, les musées posent de plus en plus d’actions pour être inclusifs, c’est-à-dire pour accueillir tout le monde. Il reste encore du chemin à faire pour y arriver, mais ils sont sur la bonne voie.

Pourquoi y a-t-il moins d’artistes femmes dans les collections des musées?

Il y a plusieurs raisons à cela. Nous en regarderons deux plus attentivement.

· Il y a moins d’artistes femmes dans les collections en raison des préjugés que la société avait à l’égard des femmes.

- Autrefois, les femmes étaient considérées comme inférieures aux hommes.

- On ne les pensait pas capables d’être des artistes.

- On ne leur donnait pas accès aux classes d’art.

- On ne collectionnait ni n’exposait leur travail.

MAIS

- Les femmes pouvaient s’exercer à des arts que les hommes jugeaient de moindre importance comme le tissage ou la vannerie. C’est ce qu’on appelait l’artisanat.

- Certaines femmes (riches) pouvaient faire de l’art, mais comme passe-temps.

- Certaines femmes ont quand même créé des œuvres d’art qu’elles ont signées par un nom d’homme pour pouvoir participer aux expositions.

BREF

- Quoique moins nombreuses que les hommes, il y avait certainement des artistes femmes.

- Sauf qu’on ne leur a pas porté l’attention ni accordé la reconnaissance qui leur étaient dues.

· Il y a moins d’artistes femmes dans les collections parce que les musées n’ont pas toujours remis en question leurs biais.

- Pendant longtemps, ils ont entretenu l’idée qu’il y avait des arts importants et des arts moins importants. Et comme les femmes étaient surtout associées à l’artisanat, leurs œuvres n’étaient pas collectionnées par les musées.

- Pour les raisons mentionnées précédemment, l’histoire de l’art reconnaissait surtout des grands hommes artistes, donc les musées collectionnaient ou exposaient surtout le travail de ces hommes.

Préjugé : Un préjugé, c’est une idée reçue, quelque chose que beaucoup de gens croient savoir, mais qui est en fait faux.

Biais : Un biais, c’est une idée préconçue qui teinte notre jugement et nos choix.

Est-ce qu’il y a des femmes dans la collection du Musée d’art de Joliette?

· Bien sûr! Mais comme beaucoup de musées, la collection est surtout composée d’artistes hommes et blancs. La collection comprend peu d’artistes de la diversité, de femmes et d’artistes des Premières Nations.

· Le MAJ travaille très fort pour changer la situation et acquérir des œuvres de ces artistes. Toutefois, cela prend du temps et des moyens. C’est pourquoi, entre temps, le Musée propose davantage d’expositions temporaires qui les mettent de l’avant.

Artistes de la diversité : Ce sont des artistes qui font partie des « minorités visibles » soit des personnes qui n'ont pas la peau blanche et qui ne sont pas des Autochtones.

Acquérir : Se procurer


Peux-tu nommer des artistes femmes canadiennes?

Pour découvrir des artistes femmes ou juste pour se rafraîchir la mémoire, pourquoi ne pas participer au jeu « Quelques femmes artistes de la collection du Musée d’art de Joliette ».

Associe chaque artiste femme à l'une de ses œuvres. Ce faisant, tu pourras en découvrir un peu plus sur elles.

🎈🎈🎈Le jeu est ici 👉 https://learningapps.org/watch?v=pq5010oy320


Il y a d'autres femmes artistes à découvrir au cœur de la collection du Musée d'art de Joliette!


En espérant que ce thème de la marge vous ait inspiré.e.s une création artistique. N’oublie pas de nous envoyer des photos de cette création.


Raymonde April, Femme nouée,1990, épreuve à la gélatine argentique. Donation Maurice Forget © Raymonde April. Photo : Tremblay, Richard-Max


Emily Carr, Pines, Telegraph Bay, 1938 c, huile sur papier marouflé sur bois. Don de M. et Mme Max Stern. Photo : L'Heureux, Guy

Cette activité a été préparée par Ariane Cardinal, conservatrice à l'éducation du Musée d'art de Joliette.

POUR PARTICIPER À MUSÉE EN QUARANTAINE

Vous avez jusqu'au mercredi à midi pour nous envoyer vos créations artistiques inspirées du thème de la semaine.

Cliquez ici pour savoir comment participer.

Et cliquez ici pour voir toutes les autres activités «spécial famille». 🎨