• L'équipe du MAJ

Semaine 7 - Bien photographier l'oeuvre de Claudie Gagnon

Mis à jour : mai 12

Thème de la semaine : revisiter les collections


Tandis que le monde entier est « sur pause », nous avons décidé de vous faire découvrir différentes façons de photographier une œuvre bien particulière des collections du MAJ tout en mettant de l’avant l’essence même de l’œuvre. Directement en lien avec le thème de la semaine de Musée en quarantaine, laissez-vous emporter par l’œuvre : Collections, le temps suspendu de Claudie Gagnon.

1. Situer l’œuvre dans l’espace

Idéalement située dans un espace vitré, au sommet du Musée, l’œuvre Collections, le temps suspendu vous invite à une pause. Comme si elle vous parlait : « Félicitations, vous avez gravi les escaliers jusqu’à moi, vous êtes probablement les seuls à m’observer en ce moment, profitez-en. » Elle s’offre à vous. Appréciez l’œuvre, mais aussi le cadre. Redécouvrez Joliette vue d’en haut. Situez-vous par rapport à la ville, au Musée. Inspirez-vous d’elle comme elle s’est imprégnée de son environnement. Suspendue, au-dessus de vous, elle vous fait sentir à la fois minuscule et en sécurité dans sa tour de verre. Vous êtes prêts? D’ici, vous pouvez la photographier dans toute son immensité sans oublier d’intégrer le paysage qui l’entoure.


Collections, le temps suspendu de Claudie Gagnon. Photo : Romain Guilbault.


2. Intégrer l’architecture à l’image

Maintenant que vous connaissez un peu mieux l’œuvre et que vous l’avez observée dans son ensemble, pourquoi ne pas descendre quelques marches pour essayer de la capturer autrement, de mettre l’emphase ailleurs. Il est question ici de réussir à mettre l’œuvre de l’avant, tout en incorporant un élément architectural environnant majeur : les escaliers. Choisissez un endroit confortable, placez-vous au centre des escaliers et divisez votre photographie en deux espaces : le cadre et l’œuvre. Ici, les escaliers vous servent de cadre, à vous de choisir l’épaisseur de ce dernier en vous plaçant plus ou moins haut dans la cage d’escalier. L’œuvre au centre de votre photographie se limite à une partie seulement de Collections, le temps suspendu. Grâce à la plaque en acier polie sur laquelle l’œuvre est fixée, vous pourrez bénéficier d’un effet miroir pour n’en photographier que le cœur qui apparaîtra tout de même en double grâce au reflet. Vous êtes prêts? Capturez!


Collections, le temps suspendu de Claudie Gagnon. Photo : Romain Guilbault.

3. Mettre de l’avant la composition

Vous avez photographié l’œuvre dans son ensemble, vous avez saisi et mis de l’avant l’architecture environnante, il ne vous manque plus que la composition de l’œuvre. On ne lâche pas et on remonte les escaliers pour s’attarder aux détails de plus près. Fidèle à la démarche de l’artiste, l’œuvre regroupe des centaines d’objets de brocante. Ces derniers font penser aux artéfacts que l’on retrouvait dans les cabinets de curiosité d’un autre temps, soit les ancêtres de nos musées d’aujourd’hui. Prenez le temps et observez un à un les différents composants de l’œuvre choisis avec soin par Claudie Gagnon. L’artiste détourne la fonction première de ces objets du quotidien pour leur donner une seconde vie. Attachés les uns aux autres, ils forment un tout, solidaires. Aucun des objets n’est mis de l’avant plus que les autres, et pourtant, aucun ne pourrait être retiré sans fragiliser l’équilibre et l'entièreté de l’œuvre. Ils sont, comme nous en ce moment, tous ensemble, immobiles et suspendus dans le temps. Choisissez ceux qui vous attirent, retrouvez-vous dans l’œuvre. Approchez-vous, zoomez et capturez un extrait de cette pause dans le temps à travers un détail de l’œuvre.


Collections, le temps suspendu de Claudie Gagnon. Photo : Romain Guilbault.

Un article signé Marion Malique. Passionnée de culture et de communications, Marion œuvre sur la scène culturelle montréalaise depuis son arrivée au Québec. Elle a à son actif, près de dix ans de radio et d’articles pour des médias suisses et montréalais. En parallèle d’une passion pour l’écriture et pour la radio, Marion travaille dans les musées, galeries et centres d’artistes depuis 2013. 


POUR PARTICIPER À MUSÉE EN QUARANTAINE

Vous avez jusqu'au mercredi à midi pour nous envoyer vos créations artistiques inspirées du thème de la semaine.

COMMENT PARTICIPER ?

Toutes les infos sont ici