• L'équipe du MAJ

Semaine 8 – Porter les chaussures de quelqu’un d’autre (spécial famille)

Mis à jour : mai 12

Thème de la semaine : l’empathie


De plus en plus de familles participent au projet d’exposition communautaire Musée en quarantaine. Plusieurs nous ont même mentionné l’intégrer dans le cadre de l’école à la maison. Nous avons donc pensé leur proposer un article par semaine destiné aux enfants de 7 à 12 ans. Évidemment, il est recommandé de le lire en famille pour s’entraider et pour discuter à propos des découvertes!

Commençons par réfléchir ensemble aux sujets suivants :

Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises réponses. Toute la famille est invitée à participer et à discuter. On a le droit de ne pas être d’accord, mais il faut expliquer son point de vue et surtout écouter celui des autres.

Sais-tu ce qu’est l’empathie?

Est-ce que tu as déjà ressenti de l’empathie? Si oui, à quelle occasion?

Est-ce que l’art peut t’aider à reconnaître les émotions des autres?

Est-ce que l’art peut t’aider à développer de l’empathie?

Est-ce qu’une œuvre d’art peut représenter une émotion? Est-ce qu’elle doit être absolument figurative?

Est-ce que l’art peut te faire ressentir des émotions?

Empathie : Avoir de l’empathie, c’est se mettre à la place d’une personne pour comprendre comment elle se sent. Par exemple, grâce à l’empathie, tu comprends que les mots que tu dis et que les gestes que tu poses peuvent parfois blesser les autres ou les réconforter.

Art figuratif : C’est lorsque l’artiste représente un objet qu’on reconnaît et qu’on peut identifier facilement (exemple : une voiture, une licorne, un ballon, etc.).

Regardons l’œuvre suivante :

Inconnu, Les Adieux de Louis XVI, 1899

Apprenons sur l’œuvre et sur l’artiste

On ne connaît pas l’artiste.

- Toutefois, on sait qu’il a copié une œuvre de l’artiste Mather Brown (1761-1831) qui lui-même s'était inspiré d'une gravure de Peltro William Tomkins (1760-1840) publiée à Londres le 1er janvier 1795.

- Bref c’est une copie d’une copie!

- Rassure-toi, cette copie n’a probablement pas été faite dans le but de duper, mais plutôt pour permettre à cet artiste inconnu d’apprendre les bonnes techniques de peinture et de se faire la main.

Cette œuvre représente le roi de France, Louis XVI, en compagnie de sa famille, le 20 janvier 1793.

- Il a été condamné à mort.

- Aussi, il a réuni sa femme, la reine Marie-Antoinette, son fils, le Dauphin Louis, sa fille, Madame Royale, ainsi que d’autres proches et membres de la famille pour leur annoncer la nouvelle et leur faire ses adieux.

Ils ont conscience que c’est la dernière fois qu’ils sont réunis en famille, qu’ils peuvent se parler et se toucher.

Ils réalisent qu’ils ne reverront plus Louis XVI, mais aussi que leur vie vient de changer puisque le peuple ne veut plus être dirigé par une reine ou un roi. C’est la fin de la monarchie.

Dauphin : C’est le titre porté par l'aîné des fils du roi de France, qui est normalement destiné à recevoir la couronne au décès de son père.

Monarchie : C’est quand un pays est dirigé par un roi ou une reine qui prend toutes les décisions qui le concernent.

Observons les détails suivants :

Regarde tous les personnages :

- Peux-tu identifier le roi, la reine, le dauphin et les soldats?

Par exemple : la reine porte la robe jaune.

- Que fait chacun des personnages?

Par exemple : la reine lève un bras et de l’autre elle se tire les cheveux. Elle regarde vers le haut.

- Pourquoi adoptent-ils ces positions?

Par exemple : la reine semble implorer Dieu, puisqu’elle regarde et tend la main vers le ciel. Le geste de s’arracher les cheveux démontre une tension ou une perte de contrôle.

- Es-tu capable de recréer leur pose et leur faciès?

- Peux-tu dire ce que le roi, la reine, le dauphin et les soldats ressentent? Pourquoi ces personnages ressentent-ils ces émotions?

Par exemple : Selon moi, la reine ressent du désespoir et de l’impuissance parce qu’elle perd son mari, qu’elle ne le reverra jamais et qu’elle ne peut rien changer à la situation. Elle pourrait être fâchée, car elle perd son statut de reine et ses privilèges. Marie-Antoinette doit aussi être inquiète et apeurée pour sa sécurité et celle de ses enfants, car elle ne sait pas ce qui les attend sans la protection du roi.

Regarde le lieu :

- Selon toi, dans quel lieu les personnages sont-ils situés?

- Quels sont les indices visuels qui te permettent de dire cela?

- S’ils étaient dans un autre environnement, est-ce que ton interprétation de la scène et des émotions des personnages seraient différentes?

Enfile les chaussures :

- Si tu t’imagines à la place de chacun des personnages (le roi, la reine, le dauphin et les soldats), comment te sentirais-tu?

- Qu’est-ce que tu dirais aux autres personnages dans cette situation si tu étais :

le roi, la reine, le dauphin, les soldats

- Toi, as-tu déjà ressenti les mêmes émotions dans d’autres circonstances.

Implorer : Supplier ou demander une faveur.

Faciès : Expression du visage.

Faisons des liens :

Par son œuvre l’artiste :

- Raconte une histoire;

- Représente chaque personnage avec une posture et une expression qui permettent de l’associer à une émotion;

- Dépeint le roi comme un martyr puisqu’ils donnent une expression sévère et dure aux soldats et qu’il place le roi dans une position de bon père de famille.

Cela nous amène à :

- Identifier et comprendre les émotions des personnages;

- S’imaginer ce que les personnages pourraient se dire;

- Entrer dans la scène, surtout lorsqu’on commence à réfléchir aux personnages et à leur vécue;

- Comprendre que la scène est dramatique, même si on ne connaît pas l’histoire de Louis XVI.

Martyr : Personne qui est mal comprise et maltraitée pour une cause qu’elle défend.

Amusons-nous :

Pense à une émotion.

- Quelle sera la pose qui va la représenter?

- Que vas-tu faire avec ton visage?

- Tu peux te pratiquer devant un miroir.

Prends une photo de toi alors que tu mimes l’émotion choisie devant un mur blanc ou pâle;

Applique un filtre noir et blanc à ta photo;

Imprime ta photo sur un papier cartonné;

À l’aide de crayon-feutre, de peinture acrylique ou de pastels, ajoute des détails.

- Quelles couleurs correspondent le mieux à ton émotion?

- Quelles textures pourraient faire penser à ton émotion?

- Quelles formes feraient comprendre au premier coup d’œil ton émotion?

Tu peux t’amuser à représenter toutes sortes d’émotions.

- Tous les membres de la famille peuvent participer et ensuite vous pourriez organiser un grand jeu et tenter de reconnaître les émotions des uns et des autres!

- Chaque jour, tu peux accrocher sur la porte de ta chambre l’émotion que tu vis. Ta famille pourra certainement la reconnaître et peut-être mieux te comprendre.



Alors, peux-tu me dire :

Maintenant que tu as lu, observé, appris et exploré, est-ce que tu as changé d’idée ou peux-tu compléter ta réflexion de tantôt?

Est-ce qu’une œuvre d’art peut t’aider à reconnaître les émotions notamment par la posture et le faciès des personnages?

Est-ce que, lorsque tu observes une œuvre d’art et que tu te poses des questions sur le ressenti des personnages, cela peut t’aider à développer de l’empathie?

Est-ce que l’art peut te faire ressentir des émotions?

Est-ce que tu peux créer une œuvre d’art qui exprimerait une émotion, mais sans personnage, visage, ni expression? Tu pourrais n’utiliser que de la couleur, des textures et des formes….

N’oublie pas de nous faire parvenir ton œuvre à quarantaine@museejoliette.org


COMMENT PARTICIPER ET EXPOSER VOS CRÉATIONS SUR CETTE PLATEFORME?

Toutes les infos sont ici


Cette activité a été préparée par Ariane Cardinal, conservatrice à l'éducation du Musée d'art de Joliette.