• L'équipe du MAJ

Témoignage de Sophie Lavigne

Spécial premier anniversaire de Musée en quarantaine


Il y a un an (oui déjà), Musée en quarantaine a été lancé par le Musée d'art de Joliette pour garder le cap à travers cette bourrasque pandémique venue bouleverser nos vies. Musée en quarantaine, c'est un projet qui veut rassembler une communauté virtuelle, des citoyen.ne.s d'ici et d'ailleurs, artistes, jeunes et moins jeunes. Au tout début, c'était, sans contredit, un défi de taille. Cependant, vous avez été nombreux.ses à participer. Et quel bonheur pour toute l'équipe du MAJ d'avoir appris à vous connaître au fil des semaines !


Pour souligner le premier anniversaire de ce projet numérique citoyen, nous avons voulu vous remercier et vous rendre hommage. Nous avons donc contacté des participant.e.s qui font de Musée en quarantaine un rendez-vous récurrent. Nous les avons invité.e.s à nous faire part de leurs histoires, de leur expérience et de l'espace qu'a pris le projet dans leur quotidien. Et nous ne nous attendions pas à une dose d'amour aussi grande !


Merci, merci, MERCI à toutes celles et à tous ceux qui font vivre Musée en quarantaine !


Tous le mois de mars, vous verrez apparaître sur le blogue des témoignages empreints de gratitude, de solidarité et de reconnaissance de plusieurs participant.e.s de la première heure.


Bonne lecture.


À la fin de l’année 2019, je décidais de me consacrer à temps plein à ma pratique en art visuel. J’y pensais depuis un certain temps, mais mon déménagement à la campagne et la vie dans la forêt m’ont littéralement transformée et j’avais envie d’explorer ce bouleversement et ce territoire si riche en matière et en inspiration.


J’avais une petite exposition de prévue l’année suivante et je me disais que ce serait un bon départ, j’avais beaucoup d’idées et puis il y a eu l’arrivée du coronavirus en mars. Je n’ai pas tout de suite compris l’ampleur de la chose. J’ai vu apparaître Musée en quarantaine qui offrait un lieu de création et de partage, j’ai tout de suite participé et ça m’a vraiment fait plaisir de trouver une petite communauté de partage et de voir les œuvres des autres participants, autant celles des enfants que des artistes accomplis. Et puis il y a eu les annulations et les reports d’expositions qui sont arrivés et le tableau s’est passablement assombri.


Heureusement, mon exposition qui avait été programmée en 2020 a été reportée et j’ai tout de même continué mon travail en répondant aux appels de dossiers qui se faisaient plus rares. Mais la question se posait : comment poursuivre une démarche en art sans la contrepartie du partage, de la diffusion de la création, du lien avec l’autre?


Le projet Musée en quarantaine offrait un espace de réflexion intéressant. La participation aux différents thèmes m’a stimulée à la fois dans l’acte de création d’œuvres, mais aussi dans la réflexion que l’art déploie dans l’espace social et intime de l’humain.


Enfin, le partage des œuvres sur le site de Musée en quarantaine a dynamisé mon travail en me redonnant du souffle et de la perspective.


Avec le recul, je suis heureuse de m’être investie dans ce qui m’anime malgré la pandémie et les perspectives d’avenir plus ou moins claires pour le domaine des arts, parce que j’ai trouvé ma place, celle où je suis entière.


Sophie Lavigne, Sainte-Béatrix


Chaos, 2020 Fibonacci, non daté

Il fait bleu 2, 2020 Mouvement tellurique, 2020

Genèse, 2020

Paradis des fils perdus, 2020

Drôles d’oiseaux, 2020

Lettre à ma mère, 2020

Vie intérieure, 2020

Lettre à Robert, 2020

L'invisible, 2021


Si vous voulez nous faire part de vos expériences, vous pouvez les inscrire ici.


POUR PARTICIPER À MUSÉE EN QUARANTAINE

Vous avez jusqu'au mercredi 31 mars pour nous envoyer vos créations artistiques inspirées du thème du mois. L’exposition sera en ligne le jeudi 8 avril 2021.


Cliquez ici pour savoir comment participer.

Posts récents

Voir tout