• L'équipe du MAJ

Thème 37 : Geste et cérémonie

Dernière mise à jour : il y a 7 heures


Chaque jour, nous posons des gestes différents, des gestes intentionnés lors d’une action, ou bien des gestes inconscients. C’est ce que le travail de l’artiste française Béatrice Balcou évoque dans ses Cérémonies.


Actuellement basée en Belgique, Béatrice Balcou propose aux visiteuses et visiteurs d’autres façons de réfléchir aux objets et aux œuvres d’art. Ayant recours à la performance, à la sculpture et à l’installation, l’artiste réalise des œuvres cérémonielles et nous amène à réfléchir à l’acte de dévoiler des œuvres habituellement cachées en réserve.


Du 18 juin au 11 septembre 2022, elle dévoilera de façon inédite une pièce de la collection du Musée d’art de Joliette. En montrant cette œuvre au public, sa démarche contribuera à questionner la valeur de l’objet d’art et notre relation à celui-ci.


Béatrice Balcou, Untitled, Performance 03, Centre Pompidou, Le Nouveau Festival, 2015


Cette rencontre singulière, entre un objet d’art habituellement préservé des regards et le public en train d'observer une performance, confère une dimension intime à la cérémonie. De courte durée, les cérémonies de Béatrice Balcou se déroulent devant peu de personnes. Au centre de la pièce, dans une atmosphère calme, l’artiste sort de sa boîte une œuvre de son choix. Elle la déballe avec minutie et douceur, et notre attention est portée vers chaque geste posé sur l’objet. Inspirées de la cérémonie du thé au Japon, les cérémonies de Balcou rappellent l’adage japonais ichi-go ichi-e, traduisible par « une fois une rencontre ». Ce concept fait penser à la nature unique de la rencontre entre un objet choisi et l’artiste.



Béatrice Balcou, Œuvres Placebo, Centre d’art contemporain de Ferme du Buisson (2018)


👉 Avec cet appel à création du mois de juin, nous vous invitons à repenser aux notions de geste et de cérémonie, particulièrement à l’occasion du Mois national de l’histoire autochtone. Même lorsque les gestes peuvent paraître anodins, ont-ils une signification particulière dans votre quotidien ? Est-ce que tous les gestes peuvent être performés et devenir cérémoniels ? Qu’est-ce que la cérémonie pour vous ? Est-ce que les gestes et les cérémonies sont une source de créativité ? Vivons-nous la cérémonie dans le quotidien ou dans la spiritualité de la même manière ? Est-ce que tous les gestes peuvent être significatifs ? Qu’est-ce que cette rencontre et ce dialogue avec l’objet évoquent pour vous ? L’art est-il une forme de cérémonie ?



À surveiller ce mois-ci :


La nouvelle exposition de Béatrice Balcou, Tenir le silence, à voir au MAJ. INFO ICI


Un article spécial famille sur le thème : LIRE ICI


Un article d’Agathe Lambert, stagiaire en communications, qui propose de penser les notions de geste et cérémonie avec un angle autochtone, à l’occasion des commémorations du Mois national de l'histoire autochtone : LIRE ICI


Les festivités organisées par le Centre d’amitié autochtone de Lanaudière, en collaboration avec le Musée d’art de Joliette et la Ville de Joliette, à la Place de la grande fresque au centre-ville de Joliette, le mardi 21 juin pour la Journée nationale des peuples autochtones, à partir de 16h.



Bonne création et bonnes réflexions !



Cet article a été écrit par Agathe Lambert, stagiaire en communications, et relu par Julie Armstrong-Boileau, responsable des communications et du marketing, et Camille Blachot, coordonnatrice des communications et des projets numériques, Musée d’art de Joliette.


POUR PARTICIPER À MUSÉE EN QUARANTAINE


Vous avez jusqu’au jeudi 30 juin pour nous envoyer vos créations artistiques inspirées du thème du mois. L’exposition sera en ligne le 7 juillet.


94 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout