• L'équipe du MAJ

Musée en quarantaine : un nouveau lieu d'échange

Mis à jour : mai 12

Depuis quelques jours, notre réalité quotidienne se transforme à une vitesse folle. Si vous êtes comme moi, vous avez probablement l’impression que votre boussole a un peu perdu le nord.


Dimanche le 15 mars dernier, avec l’équipe de communication du Musée, on est retourné à la base pour retrouver notre équilibre. Pourquoi a-t-on décidé de travailler dans un Musée ? Qu’est-ce qui nous y anime ? Depuis plus de deux décennies maintenant, je vis littéralement pour les arts visuels. Pourquoi ? Parce que j’ai la conviction qu’à travers les arts, on peut changer le monde. On peut encourager notre société à se poser des questions, à cheminer vers un avenir meilleur. Le contexte actuel me semble on ne peut plus approprié pour continuer dans cette voie. Malgré les obstacles. Malgré notre Musée qui est fermé.


C’est pourquoi, il y a trois jours, on a décidé de lancer Musée en quarantaine. Le but de ce nouveau projet numérique est de faire vivre la communauté du Musée dans le monde virtuel, tout en continuant de développer l’ADN du MAJ. Depuis plusieurs années maintenant, on a décidé de regrouper nos expositions sous trois grandes périodes de programmation annuelles. Chaque programmation s’articule, tant au niveau des expositions que des activités et projets éducatifs, autour d’un thème qui soulève des questions de société importantes. Avec votre participation, Musée en quarantaine deviendra un lieu d’échange virtuel où nous pourrons, tous ensemble, poursuivre ces réflexions de société.


Opéré sous la forme d’un blogue communautaire, Musée en quarantaine vous proposera au cours des prochaines semaines des thèmes hebdomadaires en lien avec les programmations du MAJ. Certaines émaneront des programmations récentes du MAJ, d’autres seront en lien avec des programmations à venir. À chaque semaine, vous serez invités à contribuer à ces questionnements, à créer avec nous, en utilisant les moyens que vous avez à la maison. Ce projet n’est pas pensé pour les artistes professionnels, mais pour la communauté, notre communauté. Une communauté qui, en cette période d’isolement forcé, a le plus grand besoin de se retrouver, d’échanger et de construire ensemble. Les artistes qui souhaitent contribuer en tant que citoyens sont bien sûr les bienvenus. Tout le monde est bienvenu.


Ce genre de projet prend habituellement des mois à monter. Mais Musée en quarantaine a été mis sur pied en quelques jours, et ce, avec une équipe déjà réduite par les mises à pied. Je dois vous demander un peu d’indulgence si tout n’est pas parfait du premier coup. À chaque jour, le projet s’améliorera un peu. À chaque jour, on se retrouvera en communauté. Et avec un peu de chance, ensemble, on arrivera à retrouver le nord.


Jean-François Bélisle.

Directeur général et conservateur en chef

Musée d'art de Joliette