THÈME 14

LE TRAVAIL

(du 2 au 31 juillet 2020)

« Travail : activité de l'homme appliquée à la production, à la création, à l'entretien de quelque chose. » - Larousse

 

Pour certains, c’est le temps des vacances qui approche (ou qui a commencé). Pour d’autres, le travail occupe encore les journées et les semaines à venir. Ce fameux travail… auquel l’humain a fréquemment réinventé son rapport à travers les âges (en particulier depuis l’époque industrielle) et de façon assez notoire tout récemment. Les derniers mois de pandémie et de confinement nous ont forcé.e.s à voir le travail différemment. Le télétravail est plus répandu maintenant qu’il y a quatre mois. Et certains d’entre nous ne voient-ils pas d’un autre œil les travailleurs et les travailleuses du milieu de la santé ou des services essentiels?

 

Qu’en est-il des artistes? Quel type de relation entretiennent-ils avec le travail? Bien qu’une liberté et une flexibilité accompagnent généralement le métier d’artiste, plusieurs contraintes socio-économico-politiques font partie de la réalité des travailleurs artistiques. Dans un article, Anne-Marie St-Jean Aubre, conservatrice de l’art contemporain au MAJ, rappelle que « les travailleurs culturels et les artistes évoluent dans un secteur où il y a beaucoup d’appelés et peu d’élus. La compétition est tout aussi forte pour les postes dans les centres d’artistes, centres d’expositions et les musées que pour les opportunités d’expositions et les possibilités de résidences. Pour chaque artiste superstar dont les œuvres sont évaluées à des prix impressionnants sur le marché de l’art, des centaines d’autres peinent à joindre les deux bouts.»

 

Nathalie Galego, adjointe aux collections du Musée d’art de Joliette, s'est penchée pour sa part sur le thème du travail industriel, peu traité dans la peinture canadienne. Dans son article de blogue, elle évoque des œuvres du peintre Adrien Hébert qui se révèlent de remarquables témoins de la réalité industrielle du Montréal du siècle dernier.

 

 En plein mois de juillet, nous avions donc eu envie de nous questionner, avec la communauté de Musée en quarantaine, sur l’idée du travail. Quelle image nous vient en tête pour représenter notre travail… ou celui que nous idéalisons? Quelle place voudrions-nous accorder à cette activité dans nos vies? Que nous pensions au travail ouvrier ou au travail artistique ou à n’importe quelle autre forme de travail, comment pourrions-nous les représenter artistiquement?